Vous êtes ici : Le centre de soins » Les soins aux animaux

Pourquoi et comment les animaux sont-ils soignés ?

Les causes des blessures

De nombChouette hulotte blessée à l'aile.reuses causes sont à l’origine des blessures :

  • le trafic routier pour bon nombre d’entre elles ;
  • les lignes à haute tension : choc frontal au niveau des pylônes, arcs électriques, câbles électriques ;
  • les baies vitrées : les impacts sur les baies vitrées se produisent de plus en plus souvent. De nombreuses buses ou chouettes hulottes en sont victimes ;
  • les fils barbelés, qui déchiquètent les muscles ;
  • les plombs de chasse ;
  • la noyade.

Nichée de mésangesLa saison des amours est celle où les animaux se blessent le plus. Leur attention étant plutôt accaparée par l’idée de se reproduire, ils baissent la vigilance.

D’autres raisons peuvent être à l’origine de l’accueil d’un animal en détresse : jeune tombé du nid, prédation, mazoutage, maladies comme le botulisme…

Les soins

Les animaux font tous l’objet d’un examen vétérinaire à leur arrivée au centre afin de poser un diagnostic et un pronostic.

Si le pronostic est sombre, nous mettons un terme aux souffrances de l’animal et procédons à l’euthanasie.

Opération d'une buseSi  le pronostic est réservé, l’animal est mis en observation, au chaud avec une alimentation abondante et adaptée. Selon l’état de l’animal, nous apportons des soins médicaux (pansements, nourrissage, fortifiants, actes de kinésithérapie,…) et, en cas de fracture, nous réalisons une opération chirurgicale.

Ces opérations, toutes réalisées sous anesthésie générale, s’effectuent sur un tapis chauffant afin de maintenir la température corporelle normale des animaux. Les oiseaux, par exemple, qui ont une température corporelle de 42°C, ne survivent pas à une hypothermie.

Les progrès des animaux soignés sont en général visibles dès la première semaine.

En moyenne, 50% des oiseaux accueillis au centre sont soignés et relâchés dans la nature.

 

 

Les soignants

Les opérations de chirurgie sont réalisées par des vétérinaires bénévoles, notamment le Dr Jacques Bonvoisin.
L’association Anim’aide, dont le Dr Françoise Joly est Présidente, propose chaque année des formations aux vétérinaires volontaires pour accueillir et soigner la faune sauvage (premiers soins, pose d’une broche, d’une sonde…).

Les soins médicaux sont apportés par les salariés du centre de soins, Coralie Geslin et Camille Baillais.

« Page précédente